Programme de prévention

 

Un Français produit chaque année 390 kilos d'ordures ménagères et assimilées (Poubelle grise ou marron + collectes sélectives). 590 kilos en ajoutant les 200 kilos que chaque Français dépose en moyenne en déchèteries.

Les enjeux de la réduction des déchets en France sont rappelés sur le site de l'ADEME et www.reduisonsnosdechets.fr

 

Le contexte spécifique de la Tarentaise a incité les élus à s'engager dans un programme de prévention des déchets pour les raisons suivantes :

 

Environnementales :

enjeuxPour un même nombre d'habitants, la gestion des déchets en montagne génère plus de gaz à effet de serre qu'en plaine.

Le relief et l'éloignement des habitations nécessitent de consommer plus de carburant fossile.

Les déchets non valorisés produits en Tarentaise sont incinérés. L'incinération est un mode d'élimination qui comporte des avantages, mais qui a pour inconvénient de produire des gaz favorisant l'effet de serre (CO2).

Donc, chaque kilogramme de déchets évité réduit cette production de CO2.

 

Financières :

Les incinérateurs de Valezan (Aime) et des Brevières (Tignes) ont une capacité de traitement et de mise en balle limitée par leur arrêté préfectoral.

Sous l'impact de la forte fréquentation touristique hivernale, la production de déchets est supérieure à la capacité de traitement du SMITOM de Tarentaise certaines semaines d'hiver.

Dans ce contexte, les excédents sont exportés vers d'autres incinérateurs, ce qui représente un surcoût pour les collectivités.

A court terme, chaque tonne de déchets évitée représentera une économie financière.

A long terme, si la production de déchets devait augmenter, il serait nécessaire d'investir dans de nouveaux outils industriels financés par la collectivité.

shema_prevention

C'est réduire les déchets pris en charge par la collectivité.
Tous les déchets sont donc concernés : Les déchets qui peuvent être triés et les autres !

 

 

 

Les Objectifs du Grenelle

grenelle3   grenelle2   grenelle1

 

Les acteurs

La prévention ne pourra qu’être le fruit de l’action coordonnée de tous les acteurs de la prévention, les initiatives des uns renforçant l’intérêt des autres à agir.

Les acteurs de la prévention sont nombreux et variés : 

  • Le consommateur qui dans sa vie quotidienne achète des produits et jette ses déchets,
  • Les fabricants et distributeurs qui mettent sur le marché des produits,
  • Les entreprises de tous secteurs d’activité, les administrations et les collectivités, qui par leurs process activités produisent des déchets.

 Pour cette raison, la prévention ne peut pas réussir si elle repose sur un acteur pris isolément. La volonté de progresser doit être partagée par tous.

 

Le principe

  • L'ADEME subventionne les collectivités qui signent un contrat d'objectif : réduire de 7% ses DMA en 5 ans.
  • Le comité de pilotage du programme fixe chaque année, des objectifs d'impacts et d'actions à atteindre pour l'année suivante.
    Le versement annuel des subventions dépend du bon déroulement du programme.
  • Une démarche participative : l'ensemble des acteurs locaux doit être associé (élus, associations, entreprise, collectivités, etc) afin d'agir ensemble pour réduire nos déchets

 

Le déroulement

La première année a pour but de connaître les déchets du territoire et d'identifier les pistes d'action permettant de réduire les déchets pendant les quatre années suivantes.

L'année 2011 a permis d'élaborer le plan d'action suivant intégrant les 5 thématiques imposées par l'ADEME :

 schema 5 thematiques

 

Le plan d’action du programme local de prévention  se décline sur dix actions :

N°            Action

 

Les actions emblématiques nationales

 

1

Réduire les déchets facilement compostables et promouvoir les pratiques de jardinage écologique

 

2

Promouvoir le STOP PUB

 

Les actions de prévention quantitative ou qualitative des déchets des entreprises

 

3

Promouvoir la réduction des déchets auprès des professionnels

 

Les actions d’évitement de la production de déchets

 

4

Réduire les déchets verts et promouvoir la réutilisation locale

 

5

Promouvoir le réemploi des textiles

 

6

Promouvoir le réemploi et le don en Tarentaise

 

Sensibilisation des publics à la prévention des déchets

 

7

Sensibiliser les habitants permanents aux gestes de prévention des déchets

 

Les actions éco-exemplaires de la collectivité

 

8

Réduire les déchets au sein du SMITOM de Tarentaise

 

9

Promouvoir la prévention des déchets au sein des collectivités du territoire

 

10

Favoriser les évènements eco responsables

 

Si cette démarche vous intéresse, contactez nous  :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Les différentes actions menées par le SMITOM de Tarentaise permettent de réduire les déchets sur le territoire, nous estimons que les actions suivantes permettent d’éviter environ 1000t par an.

Action 1 : Réduire les déchets facilement compostables et promouvoir les pratiques de jardinage écologique

compostage collectif

Nous estimons que ces actions permettent de détourner de l’incinérateur environ 500 tonnes de déchets chaque année.

  • Rencontre de sensibilisation des habitants afin de promouvoir les pratiques permettant de réduire les déchets verts et l’utilisation des phytosanitaires : 2 rencontres ont été organisées sur les communes de Valezan et Salins-les-Thermes. Elles ont permis de sensibiliser 23 habitants.

Contactez-nous si vous êtes intéressés : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Action 2 : Promouvoir le STOP PUB

1863 autocollants ont été distribués en 2012, ce qui permet d’éviter la production de 65 tonnes de papiers par an. Nous estimons que 9% des foyers sont équipés aujourd’hui.

Pour en savoir plus.

Action 3 : Promouvoir la réduction des déchets auprès des professionnels

Le SMITOM de Tarentaise intervient auprès des professionnels de stations au travers d’actions de porte à porte et de formation des équipes. En complément, les entreprises du tertiaire sont sensibilisées aux gestes de réduction des papiers.

Action 4 : Réduire les déchets verts et promouvoir la réutilisation locale

Afin de réduire la quantité de déchets verts collectée dans les déchèteries et promouvoir l’utilisation locale (paillage, compostage), le SMITOM de Tarentaise subventionne la mise en place de plateformes de broyage de déchets verts.

Cinq plateformes de broyage de déchets verts ont été mises en place en Tarentaise, dont quatre situées à proximité immédiate des déchèteries : les plateformes de Pralognan-la Vanoise, du Carrey, des Allues et de la CCVA. La commune de Valezan a mis en place une plateforme délocalisée sur son territoire afin de réduire le brûlage et les dépôts sauvages.

La mise en place de ces plateformes a permis d’éviter la production de 165 tonnes de branchages. Pour en savoir plus sur les subventions.

plateforme dechets verts

 

Action 5 : Promouvoir le réemploi des textiles

dsc01051La promotion de la collecte des textiles réalisée par le SMITOM de Tarentaise dans le cadre du PLP, associée à la mise en place de l’éco-organisme Eco TLC a permis la mise en place de nouvelles bornes de collecte sur le territoire. Le nombre de bornes de collecte des textiles est passé de 10 en 2010 à 42 en 2012.

Le tonnage de textiles détourné de l’incinération a fortement augmenté en passant de 62 tonnes en 2011 à 238 tonnes en 2012.

Action 6 : Promouvoir le réemploi et le don en Tarentaise

Des projets de partenariats avec des acteurs locaux sont en cours afin de faciliter le don et le réemploi.

Action 7 : Sensibiliser les habitants permanents aux gestes de prévention des déchets

Les animateurs du SMITOM de Tarentaise réalisent de nombreuses actions sur le territoire, pour en savoir plus.

Action 8 : Réduire les déchets au sein du SMITOM de Tarentaise

Le SMITOM de Tarentaise a mis en place un certain nombre de gestes permettant de réduire sa production de déchets dès 2011. En voici quelques exemples :

Configuration de l’Imprimante en recto verso et en noir et blanc, utilisation de papier brouillon, utilisation de la fonction "impression 2 pages/feuille", livraison du papier en vrac (sans ramettes), transmission des documents par voie dématérialisée, compostage des restes alimentaires, mise en place d’essuie main lavable et utilisation privilégiée de la vaisselle lavable lors des réceptions.

Le tonnage de déchets évité est estimé à 0,8 tonnes par an.

Action 9 : Promouvoir la prévention des déchets au sein des collectivités du territoire

Un questionnaire sur les pratiques des collectivités en matière de déchets leur est proposé. L’utilisation de ce document  est l’occasion d’expliquer à ces acteurs les principes de la prévention des déchets et de proposer le concours de l’animateur pour la mise en place d’actions de prévention ciblées par la collectivité.

En complément, le SMITOM a créé  un portail d’accès à une plateforme de vente et d’achat en ligne de matériel d’occasion afin de promouvoir le réemploi.  http://www.agorastore.fr/smitomtarentaise/

Pour plus de renseignements, contactez-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Action 10 : Favoriser les évènements eco responsables

Des projets sont en cours afin de faciliter la mise à disposition de gobelets lavables pour les petits évènements locaux.

Les animateurs restent à votre disposition pour vous aider à intégrer la réduction des déchets lors de l’organisation de vos évènements.

altaltaltalt

plus d'info sur www.reduisonsnosdechets.fr

Financières :

Les incinérateurs de Valezan (Aime) et des Brevières (Tignes) ont une capacité de traitement limitée par leur arrêté préfectoral.

En 2011, le périmètre du SMITOM va s'étendre grâce à l'intégration de trois collectivités, le SIVOM de Bozel, la communauté de communes du cœur de Tarentaise et la communauté de communes des vallées d'Aigueblanche. En hiver, la production de déchets de ce périmètre risque donc d'être supérieure à la capacité de traitement du SMITOM.

Dans ces conditions, les excédents seront soit mis en balle, soit exportés vers d'autres incinérateurs ou centres d'enfouissements techniques. L'élimination de ces tonnes représente donc un surcoût pour les collectivités.

Dans ce contexte, chaque tonne de déchets évitée représentera une économie financière.

Enfin, à long terme, si les déchets augmentent, il sera nécessaire d'investir dans de nouveaux outils industriels financés par la collectivité.

 

Réduire nos déchets
Actualités
Accueil > Réduire nos déchets > Programme de prévention